Woodstock, quartier roi du street art

Depuis maintenant une quarantaine d’années, Cape Town a vu le street art apparaitre dans ses rues. Cette forme d’expression est apparue dans la ville à la suite de l’apartheid afin que la population noire puisse s’exprimer librement d’une manière différente. A l’époque les murs de Cape Town sont devenus une plate-forme géante pour exprimer son opinion.

 

Chargés d’histoire, ces graffitis représentent le passé de ce pays séparé et enchainé.

Le street art souvent vue comme dégradant pour la ville, est aujourd’hui vu comme un art urbain positif utilisé pour graver dans les murs l’histoire de la ville.

 

La région de Woodstock est criblée de ces tags et graffitis. Au fil du temps cette région a su se relever d’une période difficile où drogue et criminalité régnaient. Woodstock est maintenant réhabilité et devenu un quartier très agréable. Les tags prennent part à l’histoire de ce quartier qui est devenue le centre artistique de Cape Town. Des artistes du monde entier sont invités pour peindre ces murs et laisser une trace de leur passage à Cape Town

Il est possible de visiter ce quartier avec un guide qui vous expliquera la signification des tags et l’histoire de Woodstock. Vous pouvez également louer une voiture au Cap et vous promenez dans le quartier. Vous pourrez prendre connaissance au fur et à mesure de chaque œuvre qui possède toute une signification particulière. Chaque sujet est évoqué, les espèces menacées, la liberté, la libération ou encore l’égalité.

L’énergie de ce quartier et de ses habitants réchauffe le cœur, de quoi prendre une grande bouffer d’air frais et de revenir aux vraies valeurs de cette civilisation.